CPGE Littéraires : témoignages

Accueil / CPGE/ CPGE Littéraires : témoignages

La prépa expliquée par les étudiants de la promotion 2019-2021:

 

La prépa à Mariette vue par les étudiants de la promotion 2019-2021:

 

Que sont-ils devenus? Parcours d’anciens étudiants:

 

Paroles d’anciens étudiants de la CPGE littéraire du lycée Mariette:

 

 

Regards d’internes (étudiants de la promotion 2019-2021):

 

Lire la lettre adressée par Léa, étudiante en hypokhâgne (première année) en 2020-2021, à son professeur de philosophie de Terminale et à la classe de celui-ci : 

Lettre de Léa aux élèves de Terminale

 

Julia, étudiante en hypokhâgne en 2020-2021

Mon choix de la classe préparatoire a été motivé par la pluridisciplinarité de l’enseignement, qui m’est apparue comme un atout de taille en ce qui concerne la précision de projets futurs encore indéterminés. Mariette propose un enseignement à taille humaine ; en effet les effectifs de classe ne sont pas excessifs et permettent une bonne cohésion entre les étudiants, ainsi qu’avec les professeurs qui sont également très impliqués.

L’internat permet par ailleurs de développer une dynamique de travail solide, et ce dans une bonne ambiance, malgré les conditions particulières de la situation actuelle.

 

Anthony, étudiant à NEOMA (école de commerce) à la rentrée 2018

Mail d’Anthony à l’équipe pédagogique.

Mes chers professeurs de prépa,

Après 3 ans* de dur labeur au sein de la CPGE de Mariette, 3 ans qui ont débuté par des doutes et clairement aucune motivation mais qui ont été sauvés par une ambition et une volonté qui m’ont moi même surpris, je peux vous dire que je suis admis à NEOMA BUSINESS SCHOOL qui est environ la 7-8e meilleure école de commerce en France !

Je voulais vous remercier pour ces 3 années et vous vous en douterez surtout la dernière, je ne regrette absolument pas celle-ci car elle m’a permis de me découvrir et de savoir à quel point, lorsqu’on est motivé, nous pouvons tout entreprendre !

Vous avez été importants durant cette « der » de la prépa, notamment par votre soutien, vos conseils et votre proximité avec nous et ça je pense que c’est véritablement votre point fort. (…)

Je compte entreprendre des études de Conseil, d’Audit et de Finance avec lesquelles je pourrai allier les compétences humaines et intellectuelles auxquelles vous m’avez initié mais aussi les compétences techniques et opérationnelles que je me tarde de découvrir (pardonnez-moi mais les maths me manquent beaucoup). Voilà les prémisses de mon projet, je suis conscient qu’il évoluera certainement mais que serait la vie sans un peu d’aventure !

Voilà, vous savez tout, encore merci pour votre aide et cette fabuleuse dernière année (…).

Merci encore, à bientôt !

PS : J’ai validé ma Licence Histoire mention Très Bien avec 16/20 !

* note : à l’issue de deux années de classe préparatoire, il est possible de « cuber » (refaire une 2ème année) pour intégrer l’école souhaitée.

 

Youenn, étudiant en L3 à l’Université de Grenade à la rentrée 2017

Témoignage.

Je m’appelle Youenn Rault, je suis actuellement étudiant en Erasmus à l’Université de Grenade (Espagne). On me demande souvent ce que j’ai fait comme études, et cela me fait rire, car la plupart des personnes que je rencontre ne connaissent pas la prépa… Pourtant, je trouve que c’est une filière très riche, tant sur le plan humain qu’académique.

J’ai intégré la CPGE en 2015, après un bac littéraire européen mention très bien au lycée Woillez de Montreuil sur mer. Je ne savais pas encore exactement ce que je voulais faire, mais j’avais des idées et des projets solides, notamment concernant l’histoire médiévale de la péninsule ibérique. Mon année d’hypokhâgne a été, je dois l’avouer, dure, mais j’ai beaucoup appris, tant sur le plan de la méthode et de la rigueur, que des connaissances, mais aussi sur moi-même, ce qui m’intéressait et ce que je voulais faire après ma prépa. En khâgne, j’ai choisi la spé histoire-géo, et cela a été un bon choix, car ce sont des matières que j’ai toujours appréciées en particulier, ce qui m’a permis de plus m’épanouir en cours. À côté de cela, ma première langue vivante était l’espagnol, car un de mes projets (aujourd’hui réalisé), était d’aller étudier en Espagne. Tout cela m’a permis de vraiment développer mon goût pour la culture et les humanités, un esprit critique, mais surtout un dynamisme et une personnalité qui m’est propre.

En plus des études, j’ai par ailleurs, avec ma camarade et amie Romane Verbeke et la promotion 2016-2017, fondé et dirigé pendant mon année de khâgne l’association « Les Khâgneux Déchaînés ». Cela a été un grand projet de notre parcours en prépa puisque nous avons été tous les deux les deux premiers présidents de cette association. Cela nous a permis de développer beaucoup d’autres qualités, concernant l’organisation, le travail en équipe ou l’expression.

Le bilan de ces deux années ne peut donc être pour moi que positif. Je m’en rends compte chaque jour, lorsqu’à l’université, je dois écrire un essai, mais aussi quand je me rends dans un musée… Cela a été aussi une grande expérience humaine, je me suis fait de merveilleux amis, avec lesquels j’ai travaillé, et aussi passé de très bons moments. Par ailleurs, grâce aussi à mes enseignants de khâgne, ainsi qu’à l’université d’Artois, j’ai réussi à partir en Erasmus, ce qui était un projet très important pour moi et je ne regrette absolument pas ce choix, bien au contraire, la combinaison prépa et Erasmus est pour moi le meilleur choix que j’aurais pu faire. Je souhaite désormais d’ailleurs y rester afin de faire un Master sur le l’histoire, l’art et le patrimoine d’Al Andalus, et poursuivre en doctorat.

Si j’ai un conseil à donner et que j’ai appris dans tout cela, c’est de toujours persévérer, de ne jamais baisser les bras et de toujours croire en soi. La prépa littéraire est une étape intense mais très riche, que je conseille vivement !

 

Lucie, étudiante en L3 à l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle à la rentrée 2017

Mail de Lucie à l’équipe pédagogique.

Je profite d’avoir effectué ma rentrée pour vous informer de mon parcours.

J’ai postulé pour les Universités de Paris 7 (Paris Diderot) et de Paris 3 (Sorbonne Nouvelle) en L3 Langues, Littératures, Cultures Étrangères et Régionales mention Anglais après ma khâgne à Mariette. J’ai été assez rapidement prise dans ces deux formations et j’ai décidé, au mois de juillet, de partir pour la Sorbonne Nouvelle. En plus de ma majeure Anglais, je continue l’Allemand en tant que mineure: je vais donc en cours avec des LV1.

Ma rentrée s’est bien déroulée, et j’arrive à m’habituer facilement à l’univers parisien qui me plaît beaucoup : mes cours sont très intéressants. À ce jour, toutes les matières me passionnent. Mes années prépa (tronc commun et notamment les options Anglais, Latin et Allemand) m’aident beaucoup.

Je suis bien consciente du travail que cela me demandera tout au long de l’année mais je suis motivée. De plus, j’ai la chance de n’avoir aucun cours en amphithéâtre ce qui facilite l’apprentissage en petit groupe (pas plus de 30 élèves).

Je ne vous remercierai jamais assez pour l’implication, dévouement et attention que vous m’avez portés pendant un, deux voire trois ans pour certains d’entre vous.

Je pense très sincèrement que le parcours prépa est très formateur et je suis très heureuse d’être passée par la CPGE de Boulogne-Sur-Mer.