CPGE littéraire: la formation

Accueil / CPGE/ CPGE littéraire: la formation

Qu’est-ce qu’une « prépa littéraire » ?

Les classes préparatoires littéraires accueillent des élèves issus de Terminale générale, quelles que soient les spécialités choisies, dans le cadre de la préparation aux concours d’entrée des différentes Grandes Écoles.

Elles délivrent un enseignement supérieur niveau bac + 1 (classe de Lettres supérieures, appelée aussi « hypokhâgne ») et bac + 2 (classe de Première supérieure, ou « khâgne »)

Situées entre la classe Terminale des lycées et l’entrée dans les écoles normales supérieures (ENS), les autres grandes écoles ou les universités, les classes de Lettres supérieures et de Première supérieure constituent un parcours de haut niveau et s’inscrivent dans le cadre de l’architecture européenne des études (LMDE).

Les étudiants sont inscrits parallèlement, gratuitement pour les boursiers, dans nos universités partenaires. Le parcours est sécurisé : une année en classe préparatoire = 60 crédits ECTS. Cette inscription permet également aux étudiants de CPGE de bénéficier des services offerts par ces établissements – notamment les bibliothèques universitaires -, et d’y poursuivre directement leurs études en L3 s’ils le souhaitent.

Les élèves bénéficient du statut social « étudiant » leur permettant de disposer des mêmes avantages que leurs camarades à l’Université.

La scolarité en prépa est gratuite.

 

Les cours en prépa littéraire

L’enseignement est généraliste (philosophie, littérature, histoire, géographie, langues et civilisation de l’Antiquité, langues vivantes étrangères). Même si l’étudiant choisit en 2e année une spécialité (à Mariette, lettres modernes, histoire-géographie ou anglais), il continue à suivre un enseignement dans toutes les autres matières littéraires. Il acquiert ainsi une solide culture générale dans l’optique d’une poursuite d’études offrant de nombreux débouchés.

Le travail des étudiants est encadré par des enseignants disponibles et attentifs à chacun : devoirs réguliers, interrogations orales individuelles en dehors des heures de cours.

Le nombre d’heures de cours est important : une trentaine d’heures par semaine, du début du mois de septembre à la fin du mois de juin.

Les effectifs sont raisonnables (une trentaine d’élèves par classe environ), ce qui permet un réel suivi individualisé des élèves. Grâce à l’encadrement attentif dont ils bénéficient, ils sont placés dans les meilleures conditions possibles pour apprendre à travailler efficacement.

 

Les horaires hebdomadaires